top of page

La Moissonneuse des Trévires ou « vallus »

« …La moisson peut se faire de diverses façons. Dans les vastes domaines de Gaule, une grande caisse bordée de dents et conduite sur deux roues est poussée par un bœuf. Les épis arrachés par les dents tombent dans la caisse… » (Pline l’Ancien, Naturae Historiae, 1er s. apr. J.-C.)

Ce bas-relief appartient à l’exceptionnelle série de blocs sculptés gallo-romains, découverte dans le rempart du refuge fortifié de Montauban / Buzenol (dit aussi Château des quatre fils Aymon). Admirablement explicites, ils proviennent à l’origine de piliers funéraires du IIe siècle apr. J.-C.

Sa mise en relation avec un autre relief découvert à Arlon, qui montre la partie arrière de l’engin, permit de reconstituer l’illustration de cette machine agricole et de comprendre les méthodes de récolte de céréales des populations préromaines en Trévirie, déjà décrites par Pline l’Ancien et par Palladius.

D’autres représentations moins complètes à Reims, à Trèves ou à Coblenz purent également ainsi être interprétées, suggérant l’idée qu’il existait, à cette époque, des artistes itinérants proposant des catalogues de sujets pouvant être reproduits.

Ce très rare cas où le texte put être confronté à l’image assura la renommée mondiale de ce monument.

Sur la face gauche : Scène de repas funéraire

Monument classé « Trésor de la Communauté française de Belgique »


9 vues

Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page